Le baromètre est une compilation de données transmises par les adhérents de France Transition sur une période donnée. Il donne une photographie précise de l’activité de ses membres. Ces données sont collectées par un cabinet spécialisé sous le sceau de la confidentialité. France Transition communique donc sur des données globales et à périmètre constant.

 

L’activité du premier semestre 2021 est en retrait de 1,3% par rapport au premier semestre 2020 sur un même périmètre. En revanche, elle connait un rebond de +3,6% par rapport au second semestre 2020.

Le Baromètre du second semestre 2021 viendra affiner ces données.

Le Taux Jour Moyen facturé au client par les Entreprises de Management de Transition est en légère baisse également, se situant un peu en dessous de 1.200€/jour, cette baisse moyenne étant due à une répartition différente du type de mission. En effet, le nombre de mission a particulièrement augmenté sur les missions dédiées aux domaines des Systèmes d’information et des Achats/ Supply-Chain.

 

► La crise sanitaire et les nécessaires ajustements ont fait progressé la part des missions en conduite de projet qui arrive en tête avec 32% des missions suivi de près par le management relais. La gestion du changement reste soutenue avec 22% des missions. Le redressement est stable à 11%.

 

 

 

◄ Les trois premières fonctions représentées en nombre restent les mêmes. Il est à noter la très forte progression des missions en Système d’Information, et le recul en Marketing Commercial. Les missions de Directions Générales n’ont représenté que 6% des missions au 1er semestre 2021, en retrait de 30% sur 2020.

 

 

 

► L’industrie représente toujours près de la moitié des missions. Sans surprise la distribution progresse et enregistre la plus grosse progression pour représenter 16% des missions au 1er semestre 2021.

 

 

 

 

 

 

 

 

LES CLIENTS DU MANAGEMENT DE TRANSITION

37% des grandes entreprises française (>1500M €CA)

28% des ETI (500 à 1500M €CA)

65% ont fait appel plusieurs fois au Management de Transition

35% de nouveaux clients

 

Dans 31% des cas, le décideur est directement le DG, 30% décideur DRH

Ile de France 39%

Auvergne Rhône Alpes 15%

Hauts de France 8%

 

 

Analyses et conclusions

L’activité économique continue d’être impactée par la crise sanitaire toujours en cours. Le recours au Management de Transition est encore trop souvent opportuniste au gré des circonstances, et reste parfois assimilé à du recrutement accéléré, en particulier dans les périodes de tension sur la ressource. Les clients grands groupes (>1500M €CA) sont devenus majoritaires avant les ETI avec respectivement 37% et 28% des missions. Dans la continuité, les donneurs d’ordre sont 31% les DG et 30% les DRH.

 

La crise économique générée par la crise sanitaire est toujours sensible et impacte le marché du Management de Transition quand bien même on constate un retour à meilleure fortune depuis le second trimestre 2021.

 

Paradoxalement, la profession a vu croitre le nombre d’offres de service en management de transition, issues d’acteurs qui n’en n’ont pas une pratique avérée.

France Transition rappelle qu’il existe des règles de qualités qui régissent cette activité.

 

Ce phénomène accroit la concurrence sur un marché qui peine encore à retrouver sa sérénité. Les données du baromètre du premier semestre 2021 de France Transition confirment la tendance esquissée lors de la publication de l’étude FT – XERFI de fin 2020 : les CA de la profession ne retrouveront leur niveau de 2019 que courant 2022.

> télécharger le document