Le baromètre France Transition (Fédération Nationale du Management de Transition), auquel Actiss participe depuis sa création, vient de sortir pour 2020. Il était attendu car il donne des informations sur une année 2020 difficile à cause de la crise sanitaire.

Rappel : le baromètre France Transition est la compilation des chiffres des adhérents de France Transition, soit 18 entreprises de management de transition, soit 34% du marché du management de transition réalisé par les entreprises de management de transition.

Sans être exhaustif ce baromètre n’en est pas moins pertinent pour montrer les tendances du métier.

Une baisse significative des missions de management de transition

Et, sans surprise, nous constatons une rupture au deuxième trimestre, avec -37% de signatures de missions par rapport au trimestre 1.

Si sur l’année la baisse du nombre de missions n’est que de 10% par rapport à 2019, la baisse d’avril à décembre 2020 par rapport à 2019 est de 15%.

Elle est même de 26% si on considère que la tendance naturelle du secteur d’activité jusqu’à présent était de l’ordre de +15% par an.

Au-delà des chiffres, on vérifie donc bien une baisse des signatures de mission, mais pas un effondrement. Gageons qu’avec le retour « à la normale » des affaires les chiffres de la profession se rétablissent.

Le management de transition : une véritable transformation pour les entreprises

Certains seront surpris que la crise n’ait pas été pain béni pour le management de transition.

Rappelons simplement que le management de transition est d’abord et avant tout un service qui permet à une entreprise de se développer :

Où l’on voit que l’image du manager de transition assoiffé de sang et de plans sociaux est plus que surannée… Le management de transition est bien d’abord un mode de gestion, auquel les entreprises recourent quand elles ont un cap à passer pour continuer à se développer.

Le taux journalier des entreprises de mangement de transition en recul

Un autre enseignement du baromètre 2020 vient du prix moyen de facturation par les entreprises de management de transition. Depuis plus de 10 ans que ce baromètre existe, le prix moyen n’a que très peu bougé, et est resté autour de 1 200 à 1 250 euros / jour, avec un écart type très faible.

Or il semble que le prix moyen sur le second semestre 2020 soit soudain descendu de -8%, passant à 1150 euros /jour.

Effet de la crise covid-19 ? Effet de la pression du marché ? Ou effet de la distribution des types de mission, moins Direction Générale, Direction Financière ou cadres dirigeants et plus middle management ?

Nous n’avons pas de réponse à cette question, ni d’explication solide sur cette baisse. Mais cet indicateur sera à suivre de près dans les mois à venir.

Les mythes sur les cabinets de Management de Transition

A ce sujet, il est bon de rappeler que si les entreprises de management de transition facturent entre 1 150 et 1 200 euros par jour, et qu’elles réalisent une marge (leur valeur ajoutée) autour de 33%, alors les managers de transition expérimentés qui réalisent des missions avec des Entreprises de Management de Transition sont mathématiquement rémunérés à 12 00 X 67%, soit 800 euros par jour en moyenne.

Ce qui veut dire qu’il faut se méfier de déclarations diverses que l’on peut lire dans la presse ou sur internet autour de rémunérations de managers à plusieurs milliers d’euros par jour.

Cela existe, bien entendu, mais sur des missions à très grand périmètre, ou à très forte « responsabilité » (mandat social, retournement, restructuration…).

En revanche, sur les missions plus « classiques » (si tant est qu’une mission de management de transition soit classique) il faut raison garder !